Peut-On Vivre Du Trading Automatique ?
Peut-On Vivre Du Trading Automatique ?

Peut-on vivre du trading automatique ? Imaginez-vous passer votre temps au bord de l’eau, surveillant de temps à autre votre téléphone pour constater les trades gagnants gérés automatiquement par un algorithme sur le forex. Ca serait beau ! Trop beau ? Ce n’est malheureusement pas la réalité, ou alors une réalité difficilement accessible. Combien peut-on espérer gagner en devenant trader ? Quels sont les risques, avantages et inconvénients du trading automatique ? Voyons cela de plus près à travers cet article où je vous partage le fruit de mes recherches !

Pourquoi le trading vaut la peine de s’y intéresser ?

La bourse est un des piliers de l’indépendance financière

Des trois façons d’atteindre la liberté financière (voir l’article 3 techniques pour atteindre la liberté financière) la bourse est certainement la technique la plus risquée et a l’inconvénient de nécessiter un capital initial plus important. Elle a quand même permis à Warren Buffet de devenir un des hommes les plus riches du monde. Quand on a quelques économies et que l’on voit la puissance des intérêts composés, cela vaut donc le coup de s’y intéresser !

Le graphique ci-dessous représente les revenus d’un placement de 100 € par mois sur 20 ans avec un rendement de 1%, 5% et 10%. L’intérêt composé permet cette courbe exponentielle. Avec un rendement de 10%, les intérêts générés sont plus importants que le capital au bout de 20 ans !

Les autres placements ne rapportent pas assez

L’origine de cet article vient du constat suivant : les placements proposés par les banques ne rapportent pas assez. J’ai un peu d’argent sur différentes assurances vie et un PEA, avec des degrés de risques variés. Sur ces 10 dernières années, j’ai observé un rendement moyen de 1% par an ! Cela m’a incité à regarder s’il était possible de faire mieux.

Pourquoi le trading automatique ?

Voici différentes raisons qui me font considérer le trading automatique :

  • Pour y passer le moins de temps possible ! Le trading, ce n’est pas magique. C’est une activité très chronophage qui nécessite des tonnes d’heures pour trouver un système fiable et durable. Et ce n’est pas ce que l’on recherche lorsque l’on est en quête de liberté financière. Une fois votre système mis en place, vous pouvez l’automatiser pour qu’il gère les ordres à votre place.
  • Cela supprime la plus grosse difficulté liée au trading : la gestion des émotions. En automatisant son système : on baisse son niveau de stress et on n’est plus victime de ses impulsions car c’est l’algorithme qui prend les décisions.
  • L’apport des nouvelles technologies et de l’intelligence artificielle ont amené (ce n’est déjà plus une nouveauté !) de nouvelles perspectives au trading ! Les banques ont remplacé la plupart des traders par des informaticiens. Les robots gèrent aujourd’hui la plupart des trades, et depuis de nombreuses années. La nouvelle ère est celle du Machine Learning : ce n’est plus l’humain qui programme la stratégie mais le robot qui est capable de la découvrir (avec l’aide d’un humain pour lui montrer la voie…).
  • L’informatique étant mon métier, je suis à l’aise dans ce domaine et j’ai de bonnes connaissances. L’informatique est une composante intéressante pour analyser les stratégies et automatiser ses stratégies.

Quel gain peut-on espérer avec le trading automatique (ou non automatique) ?

Même avec le meilleur système du monde, sans un bon capital initial, vous n’irez pas très loin. J’ai pu lire que de bons traders génèrent 20-25% par an (de manière répétée et sur plusieurs années). Supposons que je veuille vivre du trading et que je vise un revenu de 4000 € par mois (avant impôt). 4000 € par mois, cela fait 48000 € par an. 48000 / 25% = 192000 €. En résumé, si vous êtes bons, il vous faut risquer un capital de 200 000 € pour espérer générer 4000 € par mois. Ce n’est pas demain que vous pourrez vous prendre pour Leonardo Di Caprio dans le Loup de Wall Street !

Les points suivants sont également très importants :

  • Il n’y a aucune garantie et les aléas sont très forts, plus forts que dans un business classique car le marché est imprévisible. Les banques ont d’énormes moyens pour créer des algorithmes qui seront à même d’exploiter les faiblesses des traders du dimanche.
  • On peut se retrouver à perdre de l’argent sur une longue période, et à l’échelle d’une année à être en négatif. Il faut donc des réserves.

Pourquoi des milliers de traders vendent leurs formations ? Ils ne le font pas par philanthropie, mais bien parce que cela leur rapporte davantage d’argent que le trading !

Les limites du trading classique et du trading automatique

Il faut bien distinguer 3 étapes. La dernière ne concerne que le trading traditionnel :

  • Etape 1 : se former. Si l’on n’a pas de connaissances en trading, il faut apprendre le domaine. Si l’on n’a pas de base en informatique, il faut également s’y mettre. Heureusement, cette étape n’est à faire qu’une seule fois.
  • Etape 2 : créer sa stratégie. Cela nécessite de passer des centaines d’heures à mettre au point son système ! Il faut identifier les signaux, définir le money management correspondant…
  • Etape 3 : appliquer sa stratégie. C’est sur cette dernière étape que le trading automatique amène toute sa valeur. Il va permettre d’appliquer notre stratégie sans être constamment connecté pour surveiller les signaux et placer des ordres manuellement. Il va également supprimer le facteur émotionnel comme expliqué ci-dessus.

On voit donc que créer un système automatique prend beaucoup du temps. Il faut également tenir compte qu’il sera nécessaire de répéter cette étape régulièrement.
Dernier point d’attention : la fiscalité ! En France les revenus du capital sont plus fortement taxés que dans d’autres pays comme la Suisse ou la Belgique. C’est un facteur important à prendre en compte lorsque l’on calcule sa rentabilité.

Mon point de vue sur le trading automatique

Le trading est donc une activité risquée et il n’y a pas de miracle : pour réussir il faut un investissement en temps conséquent et un bon capital financier de départ. Même si le trading automatique est une approche intéressante, voire incontournable aujourd’hui, il ne résout pas tous les problèmes.
Je trouve que le sujet est intellectuellement stimulant car le nombre de stratégies et de paramètres est infini ! Je n’envisage pas de devenir trader pour autant (sans rentrer dans les considérations morales sur le manque d’humanité que peut avoir ce milieu particulier) ! Il faut en tout cas être suffisamment passionné par le sujet ou déterminé pour réussir.
De manière réaliste, je vois donc le trading comme une possibilité de compléter mon revenu et non comme une stratégie qui permetrait de me libérer de mon activité de salarié. Je reste à ce jour persuadé que le moyen le plus rapide et efficient de développer ses actifs est de créer un produit.

Et vous, que pensez-vous du trading automatique ? Connaissez-vous des techniques efficientes pour définir des stratégies rentables ? Avez-vous d’autres manières de compléter vos revenus ?