6 Conseils Pour Réussir Sa Reconversion Professionnelle
6 Conseils Pour Réussir Sa Reconversion Professionnelle

Autrefois perçue comme un manque de stabilité ou comme un échec, la reconversion professionnelle connaît désormais un franc succès.

Dans un monde où l’accès aux informations est de plus en plus facile, nombreux sont celles et ceux qui décident de changer d’orientation professionnelle.  Pour cela, de nombreuses options sont disponibles : intégrer un organisme de formation, obtenir un nouveau diplôme, effectuer une formation à distance... Se reconvertir est généralement une réussite : en France, deux personnes sur trois ayant choisi de changer de voie professionnelle affirment être plus heureuses dans leur nouveau métier. Il faut cependant rester vigilant, car la reconversion est un parcours semé d’embûches, où de nombreux efforts sont à fournir. Comment réussir sa reconversion professionnelle ? 

Voici 6 conseils pour y parvenir !

 

Faire le point sur la situation actuelle

Avant de se lancer dans un changement de vie professionnelle, il est essentiel de dresser le bilan de la situation. Pourquoi est-ce que je souhaite me réorienter professionnellement ? Qu’est-ce que je n’aime plus dans mon poste actuel ? Les raisons qui nous amènent à vouloir changer de voie peuvent être nombreuses : lassitude, mauvaise ambiance au travail, déménagement de l’entreprise... Une fois la situation éclaircie, il peut être intéressant de faire un point sur ses compétences, ses qualités et ses envies. Ai-je déjà une idée du métier que j’aimerais exercer ? De nombreux organismes proposent la réalisation d’un bilan de compétences. C’est l’occasion de savoir où l’on en est en mettant en lumière toutes les qualités professionnelles et personnelles de son profil. C’est aussi à ce moment-là que l’on commence à réfléchir à un nouveau métier. Les actifs réalisant un bilan de compétences retrouvent généralement un regain de motivation et une nouvelle confiance en eux. Ils savent désormais ce qu’ils valent et cela leur permet d’appréhender plus facilement le démarrage de leur nouveau projet.

 

Concevoir un projet réalisable

C’est à partir de là que l’on commence à imaginer son futur projet. Toutefois, il faut garder à l’esprit que le métier idéal n’est pas forcément envisageable. Viennent alors de nouvelles questions : ce métier est-il porteur ? Nécessite-t-il une formation préalable ? Quel sera l’impact de ce nouveau métier sur ma vie personnelle ? Il faut également penser aux besoins requis pour ce changement. Pour devenir entrepreneur, il est parfois nécessaire d’avoir de l’argent de côté pour créer son affaire. D’autres métiers peuvent nous contraindre à déménager. Il est important de réfléchir à tous les changements (personnels, logistiques, financiers) que la reconversion professionnelle implique. On n’hésite pas à se renseigner sur les aides financières possibles (FONGECIF, chômage, aides diverses) en fonction de sa situation actuelle et des organismes susceptibles de proposer une formation. Une fois que l’on est sûr de la faisabilité du projet, on peut alors commencer à se renseigner sur les différentes facettes du métier.

 

S’informer et recueillir des témoignages

Après avoir fait le point sur ses compétences, le choix du futur métier devient plus évident. Attention toutefois à ne pas brûler les étapes ! Tout d’abord, il est essentiel de partir en quête d’informations sur le ou les métiers potentiellement intéressants. Les endroits où chercher abondent : Internet, organismes de formation, Pôle Emploi... 

L’objectif de ces recherches et de se faire une idée concrète et réelle du métier. Pour aller plus loin, on n’hésite pas à se renseigner auprès de son entourage, à rencontrer des professionnels du secteur en question pour faire face à la réalité et ne pas avoir une mauvaise vision de sa future profession. 

De nos jours, les changements de voie professionnelle sont de plus en plus fréquents. 

On peut facilement trouver des témoignages de personnes fraîchement reconverties, en particulier dans le métier que l’on vise. Échanger avec des professionnels permet non seulement de mieux cerner le métier, mais aussi de se forger une opinion plus affirmée sur celui-ci. Pour aller plus loin, il est tout à fait possible de réaliser un stage d’immersion afin de se faire une idée encore plus concrète de ce nouveau job. On sait alors avec certitude si l’on souhaite ou non s’orienter vers cette profession. 

 

Oser se lancer

Les avantages et les inconvénients du nouveau métier sont définis, on a conscience de son impact sur la vie personnelle. On est désormais prêt à changer de voie. Vient alors l’étape la plus difficile du cheminement vers un nouveau métier : se lancer. Il s’agit non seulement de prendre en compte les différentes informations recueillies jusqu’à présent, mais aussi de s’écouter. N’oublions pas que la confiance en soi est un élément moteur pour mener à bien un projet professionnel. Une fois cette grande décision prise, tout devient plus clair et il est plus facile d’établir un plan d’actions :

 

⦁ Informer son employeur en toute transparence pour obtenir la meilleure option possible concernant son travail actuel : se faire licencier, procéder à une rupture conventionnelle, obtenir un mi-temps si l’on ne souhaite pas quitter trop vite son emploi...

⦁ Effectuer les démarches nécessaires à la reconversion : s’inscrire dans un organisme de formation, constituer ses dossiers de financement, réaliser un stage d’immersion...

⦁ Obtenir du soutien autour de soi. Très important lors d’un changement de vie professionnelle, le soutien de l’entourage permet de faire face aux moments de doutes et de consolider son estime de soi. Ignorons autant que possible les commentaires et les avis négatifs pour se focaliser sur les remarques pertinentes et motivantes.

⦁ Apprendre de ses erreurs. Tout le monde peut se tromper, il est facile de faire de mauvais choix quand on se lance dans l’inconnu. Le tout est de déceler rapidement la cause de ces mauvaises décisions. Qu’est-ce qui n’a pas marché ? La remise en question est essentielle pour avancer et faire de ses erreurs une force.

 

Réseauter

Si le soutien des proches est essentiel, la communication avec un réseau plus large l’est aussi. Il est conseillé de se faire connaître en participant à des ateliers, en se rendant à des événements professionnels (salons, réunions, animations). De cette façon, on augmente ses chances de rencontrer des personnes au parcours similaire ainsi que de potentiels recruteurs. Il est également judicieux de se faire connaître sur les différents réseaux sociaux (groupes Facebook dédiés, LinkedIn) afin d’élargir son champ d’action et de multiplier les opportunités d’emploi.

 

S’intégrer et s’épanouir dans son nouvel emploi

Une fois la formation professionnelle terminée, il est temps de démarrer sa nouvelle activité. Pour assurer auprès des recruteurs, il ne faut pas oublier de mettre à jour son CV et d’y ajouter ses nouvelles compétences. Dans le cas d’une création d’entreprise, de nombreuses démarches peuvent être nécessaires auprès de divers organismes (URSSAF, CCI, Insee) afin de pouvoir exercer légalement.

Quand on se lance dans un nouveau métier, le réseau a encore une fois toute son importance. L’appui de personnes exerçant la même profession est un excellent moyen de se rassurer et de démarrer sa nouvelle vie professionnelle avec sérénité. 

L’épanouissement arrivera ensuite de façon naturelle.

Pour commenecer il serait peferable de ne pas commettre d'erreur lors de son entretient.